La 4G expérimentée dans les abribus et le mobilier urbain

La 4G expérimentée dans les abribus et le mobilier urbainUne première expérimentation de petites antennes à faible puissance débute en France afin d’améliorer la couverture du très haut débit mobile via le mobilier urbain.

 

La ville d’Annecy expérimente sur le réseau de l’opérateur Orange l’installation de petites antennes de réseaux mobiles à faible puissance logées dans des abribus et le mobilier urbain, afin d’améliorer la couverture du très haut débit mobile. (Voir aussi : Mobilier urbain innovant : le Kit sécurité piétons S-PASS).

L’apport de ces petites antennes pour l’amélioration de la couverture 4G et des débits sera évalué à l’issue de l’expérimentation qui durera un mois. À noter qu’Orange a déjà noué divers partenariats avec les USA notamment, pour le déploiement de small cells 4G LTE intégrés au mobilier urbain.

 

De la 4G à la 5G

Dans un communiqué, l’Agence nationale des fréquences indique que les petites antennes ont une « portée qui varie de quelques dizaines de mètres à quelques centaines de mètres ». Elles sont déployées en complément des antennes usuelles dites macro et à la portée supérieure.

Ce type de déploiement avec des petites antennes annonce probablement par avance les architectures qui seront utilisées pour la 5G. D’autres expérimentations auront lieu au 1er semestre sur les réseaux de Bouygues Telecom et SFR, et ce dans d’autres villes.

 

>> Retrouvez nos abribus pour les collectivités en cliquant ici <<

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *