Développement durable : des immeubles 100% autonomes à Grenoble

625x468xIMAGE 20140127 23572502 625x600.jpg.pagespeed.ic .mw7Gpo8Bt  300x224 Développement durable : des immeubles 100% autonomes à Grenoble

Crédit photo : © Valode & Pistre

Après avoir abordé des projets encore un peu farfelus de cité flottante ou encore de ville roulante, évoquons le partenariat plus réaliste de recherche et développement signé en janvier par Bouygues construction et la ville de Grenoble pour la construction d’un îlot d’immeubles de logements collectifs.

 

Gestion et valorisation des déchets optimisées pour 90 logements autonomes en eau et en énergie, tel est le projet expérimental qui pourrait voir le jour à Grenoble, dans les prochaines années. C’est en tous cas le souhait de Michel Destot, député-maire de la ville, et Yves Gabriel, PDG de Bouygues Construction qui ont signé, le 22 janvier dernier, un partenariat de recherche, développement et innovation pour la réalisation d’un démonstrateur sous la forme d’un îlot d’habitats collectifs au cœur du projet Grenoble Presqu’Ile.

Ce concept, mené par le constructeur avec l’architecte Denis Valode (Valode & Pistre architectes) et baptisé ABC pour « Autonomous Building for Citizens », vise une autonomie totale à l’échelle d’un bâtiment ou d’un quartier sans raccordement aux réseaux énergie et eau :

  • Les besoins en eau et en énergie sont directement puisés dans le milieu naturel ambiant ;
  • L’architecture est bioclimatique, l’enveloppe est passive ;
  • Les équipements dits de « basse consommation » ;
  • L’énergie sur eaux grises est récupérée ;
  • La gestion du pilotage du bâtiment se fait via la domotique.

L’objectif ? Des économies attendues de 20 % sur les consommations en électricité et 30 % pour le chauffage par rapport aux consommations constatées dans un logement collectif récent (RT2012).

 

625x520xIMAGE 20140127 23572506 625x600.jpg.pagespeed.ic .2dYmQ n 31 300x249 Développement durable : des immeubles 100% autonomes à Grenoble

Crédit photo : © Valode & Pistre

Panneaux solaires thermiques et photovoltaïques, éoliennes

Le projet prévoit bien entendu l’usage d’énergies renouvelables, avec une optimisation des procédés existants : panneaux solaires thermiques et photovoltaïques, éoliennes, hydroliennes… En hiver, les concepteurs envisagent un apport supplémentaire via des systèmes de cogénération qui produisent électricité et chaleur : un cogénérateur à biomasse ou – plus innovant et pour le moment non opérationnel – le recours aux piles à combustible (hydrogène, biogaz).

 

 

Autonomie en eau : les usagers devront changer leurs habitudes

Dans un premier temps, le programme prévoit une réduction des consommations par la mise en place d’équipements efficaces et par un nécessaire changement d’habitudes des usagers. Résultat ?

  • 38 % d’économies attendues ;
  • 75 litres d’eau consommées en moyenne par jour et par personne contre 120 litres actuellement.

Le bâtiment n’étant pas raccordé au réseau d’eau potable, la seule eau utilisée est celle des précipitations. Le postulat repose sur le recueil de 20 litres d’eau par jour et par personne. Eau qui est utilisée quatre fois à des niveaux de qualité différente :

  • Eau potable ;
  • Eau corporelle ;
  • Eau de service ;
  • Eau d’arrosage.

–> À noter que le constructeur qui cherche partenaires et financements (européens ou autres) n’annonce aucun chiffre ni date. D’ores et déjà, le CEA devrait travailler avec Bouygues Construction sur la partie énergie, notamment le stockage.

 

  1. Ping : Sustainable Development: 100% Self-sufficient Buildings in Grenoble, Rhône-Alpes, France | The GRID | Global Site Plans

  2. Ping : Transition énergétique : 9 Français sur 10 favorables | Blog Déclic

Laisser un commentaire