Mobilier urbain : des lampadaires rechargent les véhicules électriques

Mobilier urbain : des lampadaires rechargent les véhicules électriquesMobilier urbain. Une borne permettant aux utilisateurs de véhicules électriques de recharger leur batterie sur les lampadaires du réseau d’éclairage public vient d’être installée par Bouygues à La Roche-sur-Yon (Vendée). Une première en France selon le groupe.

 

Lancée pour six mois, l’installation devrait permettre de mesurer l’impact des recharges de voitures, scooters et vélos électriques sur la consommation d’électricité de la ville. (Voir aussi : Mobilier urbain : des lampadaires rechargent les véhicules électriques)

À terme et si le bilan est positif, l’offre pourrait être commercialisée auprès des :

  • Collectivités locales françaises ;
  • Copropriétés privées ;
  • Centres commerciaux ;
  • Et usines dotées de grands parkings.

« Le réseau d’éclairage public ne sert que la nuit, alors qu’il a nécessité d’importants investissements », fait observer Michel Cozic, directeur adjoint de l’équipe de recherche et développement de l’entreprise, qui a posé à Paris les 5 000 bornes de rechargement des voitures en libre-service Autolib. « Cela permet donc de l’optimiser, sans rajouter de mobilier urbain sur l’espace public. » (Voir aussi : Collectivités : une norme pour les installations électriques extérieures)

 

Réduire la facture d’électricité des communes « jusqu’à 40 % »

La CityCharge de Bouygues Energies & Services, complémentaire des bornes de recharge classiques et des prises à domicile permet à un conducteur de recharger en deux heures de stationnement l’équivalent de 50 km d’autonomie.

La technologie permet un paiement à l’acte pour les usagers occasionnels via une application pour smartphone, ou sur facture en fin de mois pour les habitués.

La CityCharge n’est que l’une des applications de la CityBox de la filiale du groupe de construction, qui souhaite transformer les lampadaires en « objets connectés ».

Elle permet ainsi de réduire la facture d’électricité des communes « jusqu’à 40 % », en pilotant à distance la puissance et le niveau d’éclairage.

photo credit: Mr Moss Blue Green via photopin (license)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *