L’interview d’arrivée – Marie Farbos

Du changement chez Déclic en ce début d’année 2018. L’occasion d’inaugurer un nouveau format sur notre blog : l’interview d’arrivée.

 

Bonjour Marie, et encore merci de vous prêter au jeu. Pour commencer pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Marie Farbos

« Depuis 1999 je fais du conseil en marketing et en développement à l’international pour les entreprises, notamment dans la région de Bordeaux. C’est ici que j’ai d’ailleurs commencé ma formation professionnelle, avec un DEA à la fac de sciences économiques avant de partir pour un stage à la commission européenne, à Bruxelles. Le stage c’est plutôt bien passé puisque j’ai finalement passé 7 ans dans des activités de lobbying avant de partir 3 ans aux États-Unis. Là-bas j’ai pu valider un MBA (Master of Business Administration). En 2014, dans le cadre de mon activité de conseil, j’ai travaillé pour le compte de Déclic, développant notamment l’ouverture à la Belgique. »

 

Puisque vous en parlez, qu’est ce qui  vous a décidé à rejoindre l’aventure Déclic ?

« Je m’étais toujours dit « à 45 ans, j’aurai mon entreprise ». Mais le temps passe, on est pris par le travail… Bref ! Le premier janvier 2015 j’ai décidé qu’il était grand temps de mettre mon projet à plat et de le concrétiser. Ma mission pour Déclic était récente, je trouvais que c’était une jolie boîte. De plus, ayant beaucoup travaillé dans l’industrie l’activité me parlait clairement. L’entreprise a assurément du potentiel et j’ai plusieurs idées pour renforcer son développement. »

 

Vous pouvez nous en dire plus ?

« Pour le moment je préfère garder encore mes idées de développement et en discuter avec les collaborateurs. »

 

4 jours que vous avez rejoint l’entreprise, comment ça se passe pour l’instant ?

« Je continue de découvrir l’entreprise et de me former. Je prépare le bilan commercial annuel et les entretiens individuels qui se tiendront la semaine prochaine. »

 

Sinon, avez-vous un talent caché ?

« Je chante pas trop mal. Je n’ai jamais vraiment eu de fibre artistique mais j’aime chanter. J’apprécie beaucoup les belles voies, opéra, jazz… J’aurais aimé savoir vraiment chanter. »

 

Pour finir une question qui a divisé certains membres de l’équipe durant la période des fêtes : barbe ou moustache ?

« Ni l’une ni l’autre. C’est probablement générationnel mais je suis plutôt en faveur des imberbes. : -) »

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *