Marchés publics : la facturation électronique obligatoire d’ici à 2020

Marchés publics : la facturation électronique obligatoire d’ici à 2020À partir du 1er janvier 2017, tous les acheteurs publics devront abandonner les factures papier, et être prêts à les recevoir et à les traiter par voie dématérialisée. En effet, c’est ce que vient d’annoncer Bercy qui dévoile un calendrier échelonné sur quatre ans pour rendre obligatoire la e-facture dans les marchés publics dans le cadre de la loi d’habilitation.

L’une des dispositions de la loi d’habilitation concerne le développement de la facturation électronique dans les marchés publics de l’État et des collectivités territoriales. « Une ordonnance, en cours de rédaction, sera publiée au plus tard le 3 juillet prochain », a précisé Serge Doumain, de la Direction des affaires juridiques du ministère de l’Économie, au cours d’une réunion de l’Observatoire économique de l’achat public (OEAP), le 7 avril.

 

Un calendrier échelonné sur quatre ans

Afin de tenir compte de la taille des entreprises concernées et de leur capacité à remplir cette obligation, la facturation deviendra progressivement obligatoire selon un calendrier décliné sur quatre ans :

  • 1er janvier 2017 : les grandes entreprises devront obligatoirement transmettre leur facture par voie dématérialisée ;
  • En 2018 : impératif étendu à d’autres types d’entreprises ;
  • En 2019 : les moyennes entreprises ;
  • En 2020 : les TPE (très petites entreprises).

–> A noter que tous les acheteurs publics devront être prêts à recevoir et à traiter les factures électroniques dès le 1er janvier 2017.

 

450 millions d’euros d’économies

Environ 90 millions de factures sont émises chaque année par l’ensemble des services acheteurs. « Si l’on estime à 5 euros, l’économie générée par la dématérialisation d’une facture, et il s’agit là d’une estimation basse, on atteint les 450 millions d’euros d’économies », a indiqué Serge Doumain.

D’autres avantages sont attendus :

  • Réduction des délais de traitement des factures ;
  • Réduction des tâches de saisie manuelle ;
  • Fiabilité de la date de réception ;
  • Automatisation de certains contrôles, etc.

 

Découvrez chez Déclic, un large choix de « mobilier développement durable » qui respecte l’environnement.

 

photo credit: somebaudy via photopin cc

Une réponse à “Marchés publics : la facturation électronique obligatoire d’ici à 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *