Mobiliers urbains : les nouveaux espaces publicitaires

Que la publicité envahisse l’espace public n’a rien de vraiment nouveau. Mais depuis quelque temps, les marques investissent le mobilier urbain pour leur auto-promo. La cause ? Le rejet croissant de la publicité affichée d’une part, et l’évolution des modes de consommation d’autre part. Tour d’horizon.

 

Mobiliers urbains : les nouveaux espaces publicitairesLa ville Facebook

Surfant sur les tendances sociales et économiques, les marques s’autoproclament acteurs urbains à part entière, sous différentes formes. Facebook par exemple se lance dans la construction de logements, autour d’un style de vie « représentatif » des valeurs de sa marque.

 

 

 

Mobiliers urbains : les nouveaux espaces publicitairesLe centre commercial Urban Outfitters

Urban Outfitters projette la construction d’un complexe à mi-chemin entre le centre commercial et le parc d’attractions. En clair, un espace dédié à la consommation où l’achat est vécu comme une expérience, un jeu.

 

 

 

Mobiliers urbains : les nouveaux espaces publicitairesIkéa investit le mobilier urbain

En 2006 Ikea a investi les rues de New York pour une opération de communication sans précédent. 600 lieux avaient été redécorés avec des articles disponibles chez Ikea.

Cette opération appelée Everyday Fabulous Exhibit était un pied de nez à l’« International Contemporary Furniture Fair » qui se déroulait à la même période. Le message d’Ikea est simple : « Good design can make the everyday a little better ».

 

 

Mobiliers urbains : les nouveaux espaces publicitairesLes chaises en kit de Kit Kat

Kit Kat proposait récemment en Nouvelle-Zélande et au Brésil des chaises en kit à monter soi-même. À l’entrée des parcs et jardins de Nouvelle-Zélande, dans les écoles au Brésil.

Derrière cette simple campagne ? L’émergence du Do It Yourself comme réponse à la raréfaction des lieux d’assise dans l’espace urbain où encore l’ameublement d’établissements qui n’ont pas les moyens financiers de s’équiper en mobilier scolaire.

 

Mobiliers urbains : les nouveaux espaces publicitairesLes nouvelles pancartes d’IBM

Mi-publicité, mi-mobilier urbain, les pancartes d’IBM meublent les collectivités qui n’ont pas toujours les moyens de fabriquer du mobilier. Ici, une pancarte qui fait office de banc public.

 

 

 

« The Fun Theory »

The Fun Theory pourrait être traduit par la théorie de l’amusement ou du ludique. De manière plus subversive, on pourrait dire : la motivation par le plaisir. Exemple ?

Des touches de piano ont remplacé les marches de l’escalier situé à côté de l’escalator ; une poubelle publique classique qui reproduit le son d’une chute sans fin à chaque fois que l’on y jette quelque chose ; un collecteur de verres usagés à point…

 

Une réponse à “Mobiliers urbains : les nouveaux espaces publicitaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *