Transport urbain : quelle mobilité courte distance dans 20 ans ?

Transport urbain : quelle mobilité courte distance dans 20 ans ?Selon l’enquête nationale Transports – déplacements de 2008, le Commissariat général au développement durable dresse un tableau de ce que pourrait être la mobilité courte distance en 2030.

Publié le 24 juillet 2013, ce document prospectif prévoit une augmentation des transports en commun qui passerait de 11,6 % en 2008 à un niveau compris entre 14,1 % et 17,1 %.

Une réduction des émissions de gaz à effet de serre

Si les émissions de CO2 du parc automobile sont réduites de moitié dans le respect des politiques volontaristes et des progrès technologiques, la réduction des émissions de gaz à effet de serre liées aux déplacements à courte distance pourrait atteindre 37 %. A contrario, si rien n’est fait, les émissions de CO2 liées aux déplacements à courte distance augmenteraient de 12,2 % à 17,8 %.

Augmentation des distances moyennes parcourues, étalement urbain, évolution démographique, etc. Cette évolution de la mobilité se traduirait par une croissance de 21 % du nombre de voyageur au kilomètre.

Moins de véhicules personnels

La part de marché des véhicules personnels devrait reculer légèrement et passer de 83,4 % en 2008 à un niveau compris entre 77,7 % et 80.7 % en nombre de voyageur au kilomètre. Une des causes ? La hausse du prix des carburants de l’ordre de 60 %.

Ces évolutions dépendront de l’offre des moyens de transport du futur et des politiques locales : Ville « velo-friendly », vélo-caravane, etc.

photo credit: Création CARAVEO via photopin cc

2 réponses à “Transport urbain : quelle mobilité courte distance dans 20 ans ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *