Comment voyagera-t-on dans le futur ?

Comment voyagera-t-on dans le futur ?En matière de voyage, nous sommes à la fin d’une histoire ; en l’occurrence celle de la magie du transport aérien. Après l’hypothèse des transports urbains du futur, voici donc quelques pistes de réflexion sur nos modes de voyager, demain.

 

L’avion, c’est pratique, mais cela ne fait plus rêver et il connaît, même, sur certains types de parcours un déclin inéluctable. En Europe, les TGV, ICE, AVE et autres Eurostar ou Thalys ont condamné nombre de liaisons aériennes. C’est cette révolution qui explique qu’Air France – KLM ait annoncé sa volonté de se lancer dans la grande vitesse ferroviaire. Elle sera certainement suivie par d’autres compagnies dans la décennie à venir. C’est, en effet, le début d’un basculement qui va s’amplifier dans les années qui viennent, d’abord en Europe, mais aussi en Asie avant de toucher, probablement, l’Australie et certaines zones aux États-Unis. Le train va ainsi retrouver ses lettres de noblesse sur tous les continents.

 

Des trains-villes

Dans ce nouveau contexte, rien n’empêche d’imaginer que d’ici 25 ans, l’avion soit réservé aux vols intercontinentaux, et peu à peu remplacé à l’intérieur de l’Europe, par de nouveaux types de trains directement inspirés du Transsibérien ou du Ghan australien.

Si tel était le cas, on aurait alors une nouvelle génération de trains au long court organisés comme de véritables minivilles. Le train y trouvera une nouvelle magie et une modernité renouvelée autour du confort et des services.

 

Comment voyagera-t-on dans le futur ?Le retour des dirigeables

Dans le même temps, on peut très bien imaginer que parmi les moyens de transport du futur, les grands dirigeables réapparaissent dans le ciel. On assisterait alors à une renaissance comme on connu les paquebots de croisières depuis vingtaine d’années. Et pourquoi ne pas imaginer aussi la réapparition des cargos à voile ?

C’est loin d’être absurde quand on sait qu’aujourd’hui la flotte mondiale devrait doubler sa consommation de fuel d’ici 2020, et que la pollution liée au trafic maritime devrait, elle aussi, être désormais encadrée par de nouvelles normes internationales. Vont, donc, réapparaître des solutions que l’on croyait oubliées, comme la voile, mais sous des formes radicalement neuves.

 

photo credit: Train Chartering & Private Rail Cars via photopin cc

 

Une réponse à “Comment voyagera-t-on dans le futur ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *