Ville du future : les projets fous de la Skyscraper Competition

Depuis 2006, la Skyscraper Competition récompense chaque année les projets audacieux de jeunes architectes pour la ville du futur. Zoom sur les idées surprenantes des trois équipes lauréates.

Le magazine américain d’architecture et de design eVolo organise le concours Skyscraper Competition depuis 10 ans. L’objectif ? Récompenser les projets les plus futuristes où les concepteurs remettent en question leur perception de l’architecture verticale et leur relation avec les milieux naturels et bâtis. (Voir aussi : [Portfolio] À quoi ressemblera le mobilier urbain du futur ?)

 

Ville du future : les projets fous de la Skyscraper CompetionVille du future : « New York Horizon »

Cette année, Yitan Sun et Jianshi Wu, deux Américains ayant pour ambition de revisiter le célèbre Central Park en tour remportent le concours avec leur projet de gratte-ciel inversé « New York Horizon » parmi les quelque 489 projets en compétition.

« Nous avons eu l’idée de rendre au parc son état naturel, lorsque Manhattan ressemblait à un paysage rocheux », ont expliqué les concepteurs, récemment diplômés de l’école de Rhode Island of Design. En clair, ces jeunes architectes projettent de creuser 100 mètres sous terre pour en ressortir la roche montagneuse et y créer un relief afin d’y poser tout autour un miroir de verre de 300 mètres de haut.

 

Ville du future : les projets fous de la Skyscraper Competion Ville du future : « La Rûche »

Un second projet a reçu le deuxième prix Skyscraper Competition. « La Rûche », conçue par Hadeel Ayed Mohammad, Yifeng Zhao, et Chengda Zhu. Les architectes ont imaginé une immense tour servant de borne de commande verticale pour drones destinés à fournir des services personnels et commerciaux aux résidents de New York.

 

 

Ville du future : les projets fous de la Skyscraper Competion Ville du future : « Data Skyscraper »

Enfin, le troisième projet primé par Skyscraper Competition concerne un gratte-ciel axé sur le développement durable en Islande imaginé par les Italiens Valeria Mercuri et Marco Merletti qui abriterait des serveurs internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *