Enquête Ipsos : « Contents d’être urbains ! »

Enquête Ipsos : « Contents d’être urbains ! »Pollution, stress, bruits, transports… Rien à cirer ! Selon une enquête livrée en décembre par Ipsos pour le groupe Lafarge auprès des habitants de six métropoles mondiales, dont Paris, les citadins sont contents de vivre en ville !

Malgré les vicissitudes de la vie moderne, embouteillages, pollution, anonymat ou promiscuité, les citadins déclarent à 87 % être heureux de vivre dans leur agglomération selon une enquête Ipsos pour le groupe Lafarge. Et cela qu’ils soient de Paris ou d’autres métropoles. En effet, le sondage a été mené auprès de plus de 3 600 personnes interrogées dans six pays différents : France (Paris), Chicago (États unis), Alger (Algérie), Chongqing (Chine), Bombay (Inde) et Rio de Janeiro (Brésil).

Les habitants des pays émergents apparaissent comme proportionnellement plus heureux dans leurs agglomérations que les Occidentaux, mais tous évoquent un fort attachement à la beauté architecturale et à l’héritage historique de ces lieux. Libres (85 %) et fiers (80 %) d’appartenir à la communauté, ils s’avouent un peu stressés (66 %), mais peu seuls (38) %. À noter que 80 % des urbains interrogés ont fait le choix de résider en ville contre 20 % qui cherchent à en partir.

Urbains et optimistes

Les urbains sont optimistes sur le développement de la vie citadine. En effet, 75 % pensent que leur ville est en expansion et pour eux, la cité de demain est une cité meilleure : à 60 %, ils estiment qu’en l’espace de 15 ans, leur agglomération sera plus accueillante, plus respectueuse de l’environnement et plus belle avec notamment l’apparition d’écoquartiers, espaces urbains et écologiques.

Les principaux problèmes rencontrés par les personnes interrogées sont :

  • La pollution (43 %) ;
  • Le bruit (38 %) ;
  • L’insécurité (37 %) ;
  • Les difficultés à se loger (dont 42 % des Parisiens interrogés, contre 21 % en moyenne) ;
  • Les transports ou le manque de convivialité.

Les citadins réclament donc du calme dans une ville culturellement riche et professionnellement attrayante alors que paradoxalement, ils ne sont que 12 % à rêver d’une agglomération sans voiture…

 

photo credit: Sylvain Courant photographies via photopin cc

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *