Villes propres et habitants à 4 pattes

Le nombre de foyers français qui possèdent un chien ne cesse d’augmenter. Et les déjections qui vont avec ne sont appréciées par personne, en particulier sur les trottoirs des villes. Il s’agit de la propreté des villes, mais aussi de la sécurité des piétons, de la santé publique et, plus généralement, du sentiment de confort que l’on peut éprouver ou non dans tout espace public.

Déjections canines

 

La réglementation sur les déjections canines

L’article R.632-1 du code pénal prévoit que soit punie d’amende (contravention de 2ème classe) toute personne qui dépose ou abandonne en lieu public ou privé des ordures, déchets, déjections… en dehors des emplacements prévus et désignés à cet effet. Les déjections canines sont donc, entre autres, visées par cette loi.

 

Les solutions

Pour faciliter le civisme et le savoir-vivre de leurs habitants, la plupart des villes mettent donc gratuitement à disposition des propriétaires de chien(s) des dispositifs spécifiques pour leur confort et celui des passants :

  • canisites (toilettes publiques pour animaux)
  • « ramasse-crottes » : petits sacs biodégradables qui permettent aux maîtres de ramasser en toute hygiène les déjections de leur chien. Ils sont la plupart du temps trouvables dans des distributeurs dédiés.
  • poubelles spécifiques

 

Sur declic.fr, retrouvez  tous les dispositifs dédiés aux propriétaires de chien

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *