Petite histoire du mobilier urbain

Le concept de mobilier urbain désigne l’ensemble de tous les objets qui sont installés par les collectivités dans les espaces publics (lieux de passage, de rassemblement, espaces communs) et mis à disposition des usagers.

 

Le mobilier urbain recouvre ainsi par exemple :

  • Les bancs publics
  • Les poubelles
  • Les réverbères
  • Les panneaux d’affichage et les panneaux électoraux
  • Les jeux pour enfants et toutes les installations dans les squares et les jardins publics
  • Les installations de régulation de la circulation comme les bornes et potelets, les barrières… mais aussi les range-vélos
  • Etc…

Paradoxalement, on parle de mobilier alors que ces objets et installations sont fixés au sol et non-déplaçables.

 

 

Développement des installations de mobilier urbain au XIXème siècle

C’est l’urbanisme haussmannien qui, le premier, commence à harmoniser la présence de ces objets dans la ville de Paris. L’expression de mobilier urbain n’est pas encore utilisée, mais il s’agit quand même d’un programme concerté.

 

Mobilier urbain histoire

 

Le style du mobilier urbain à cette époque est simple, homogène. Le plus souvent de couleur verte, en fer forgé ou en fonte, le mobilier urbain sert alors principalement à délimiter et mettre en valeur les jardins parisiens et les grandes avenues arborées de promenade.

 

C’est aussi l’éclosion des kiosques, des vespasiennes, des colonnes Morris, des grilles d’arbres, des bancs publics… qui sont installés de façon régulière sur les grands boulevards et le long des trottoirs.

 

Et quand en 1860 Paris annexe ses communes limitrophes (Belleville, Grenelle, Vaugirard, La Villette, Auteuil, Batignolles, Bercy, La Chapelle, Charonne, Montmartre, Passy, etc.), ce mobilier urbain homogène continuera son étalement symbolique.

 

 

Naissance de l’expression « mobilier urbain » dans les années 1960

Après sa première phase haussmannienne concertée, régulée et homogène, le mobilier urbain s’accumule de façon plus hétéroclite au fil des ans. L’apparition de l’expression consacrée de « mobilier urbain » correspond alors à la volonté d’harmoniser de nouveau l’espace public et les objets qui le délimitent.

 

Le design du mobilier urbain connait son essor et les communes commencent à réglementer sur le sujet, à déterminer leurs cahiers des charges, à prévoir des concessions pour l’entretien de leur mobilier urbain

 

 

Les années 2000 : la tendance au mobilier urbain durable

Recyclage des matériaux dans le mobilier urbain, utilisation de matières premières naturelles, produits fabriqués en France pour limiter le bilan carbone, mobilier urbain qui ne nécessité qu’un entretien limité… Les collectivités s’orientent aujourd’hui davantage vers le mobilier urbain dit de « développement durable », ainsi que vers le mobilier urbain qui favorise l’accessibilité aux PMR (personnes à mobilité réduite).

 
(photo credit: Sam Nimitz via photo pin cc)

 

Une réponse à “Petite histoire du mobilier urbain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *